Be kind, Rewind 2018!

Hey ! Déjà parti, 2018 ? Tu es passé vite, non ?

C’était une grosse année. Il s’est passé beaucoup de choses : des réussites, quelques échecs (sinon c’est pas drôle), une évolution pro, perso, et une orientation qui évolue en fonction des rencontres, des projets et des envies.

Cela fait plusieurs années que je fais ce petit récap (depuis 2015), et il m’a toujours apporté ce moment de “stop and start” : prendre le temps de voir
le chemin parcouru pour mieux préparer celui qui reste à parcourir.

Cependant, j’ai décidé de ne plus le faire façon “récap mois par mois”, mais plus de le faire à la façon d’un vrai bilan. Plus classique, moins axé sur les productions (pourtant elles n’ont pas manqué), et plus sur des réflexions graphiques, entrepreneuriales et organisationnelles.

Cette année, j’ai pas mal suivi le modèle de Stefan Kunz, que j’ai trouvé plutôt simple et assez efficace !

Pour commencer, cette année a été marquée par plusieurs faits marquants :

⛵️ Une année dans un nouveau lieu de travail : Lorient

L’année dernière, j’ai mis le cap vers la pointe bretonne afin de vivre avec ma compagne. Un vrai choix de vie, quittant ainsi beaucoup de personnes et de projets importants pour moi sur Rennes, mais rejoignant ainsi ma ville d’enfance et un cadre de vie différent, plus calme et plus proche de la mer.
Un choix que je ne regrette pas du tout aujourd’hui, ceux qui ont vécu une relation à distance me comprendront ;)

Suite à ce déménagement, j’ai pris la décision d’installer mon activité professionnelle sur la ville de Lorient, comme ma compagne ! Cela me paraissait être la bonne décision : rester dans une grande ville pour le pro, avec un accès à une zone dynamique, avec des projets et des clients potentiels.

J’ai pris un bureau hyper bien placé pour Lorient, que j’aimais beaucoup… sauf que c’est tout. Je n’ai jamais vraiment trouvé de collègues pour ce bureau. Peut-être qu’au fond, je cherchais vraiment des acolytes plus que des simples coworkers…

Bref, c’est mon échec de l’année 2018. Même si la proximité de ma compagne avait ses cotés vraiment cool pour déjeuner, restait un certain isolement pro. D’autres signaux négatifs sont venus s’ajouter : un projet de bar local qui n’a pas vu le jour, le bureau qui s’est fait forcer (sans casse/vol, mais bon), etc.

Je passe désormais à autre chose, en passant de l’autre coté, vers le Finistère ! Je vais sur Quimperlé, avec un projet de collectif dans les bagages. Bref, passer à autre chose !

🙋‍♂️ Dix années de vie professionnelle

La première chose à signaler, c’est que j’ai dépassé en 2018, les dix années de vie professionnelle ! 4 ans à Yellowcake, 2 ans à Utopia web, et 4 années en freelance. Quel choc quand j’ai réalisé !

J’ai eu vraiment la chance de démarrer ma carrière chez Yellowcake, à Brest. Je sortais d’une troisième année d’école de graphisme et j’ai été pris en CDD sur un été, pour signer un CDI dans la foulée. C’est peu dire que ça s’est bien boutiqué.

J’ai été responsabilisé très vite, en ayant en charge tout l’aspect graphique, principalement sur du webdesign. La meilleure des formations pour progresser rapidement. On a rapidement intégré le motion design dans les compétences de l’agence, et finalement on était assez précurseurs à l’époque !

Après un passage sur l’antenne Yellowcake de Rennes, j’ai décidé de tenter l’aventure chez Utopia Web / Madsquare. Un environnement vraiment différent (axé UI/App), sortant vraiment du cadre classique de l’agence de communication “commerciale”. À la fois déroutant et rafraîchissant !

Finalement, au bout de deux ans, l’aventure freelance me tentait vraiment. Envie de revenir vers des projets de communication visuelle, avec un contact client. Et voici, que depuis 4 ans, je fais mon petit bonhomme de chemin. J’en rajouterai pas forcément plus, car ça fait quatre ans que j‘écris des récap’ bien denses !!

🏅 Cinq achievements en 2018 :

1. Un générique pour la télévision (Canal + Cinema)

Mon premier générique pour la télévision, et qui plus est pour Rockyrama, dont j’aime beaucoup les sujets ! C’était vraiment une expérience super intéressante, sur un sujet passionnant et avec une belle collab’ avec l’illustrateur Renaud Roche.

La diffusion du documentaire a eu lieu en Février 2018 sur Canal+ Cinema.

2. Un teaser pour les Vieilles Charrues

C’était vraiment une belle expérience de réaliser ce teaser pour les Vieilles Charrues 2019. Surtout quand on sait que j’habite vraiment à 30min de Carhaix et du festival !

Cela du sens de travailler avec des “locaux”, je trouve, et un simple mail a suffit à faire connaître mon intérêt et mes compétences ! Un bon rappel que le contact direct est souvent le meilleur moyen de prospecter et lancer des projets sympas.

Merci à Claire et Hélène pour leur confiance !

3. Faire + de motion design

En faisant le bilan, c’est quelque chose dont je me suis rendu compte : ma spécialisation vers le motion design est en train de se faire naturellement. C’est une question qui m’a souvent interrogé :

  • Faut-il se spécialiser pour devenir un expert (et être perçu comme tel), en sachant aussi que plus on passe de temps à pratiquer, plus on progresse vite ?

ou

  • Faut-il proposer une palette de compétence large, surtout dans une zone économique moins dynamique (eh!) dans la pointe de la Bretagne ?

Je crois que, finalement, les projets qui sont arrivés ont été ma réponse : on m’appelle pour ça, maintenant, et que pour ça. Sur le CA de 2018, 83% des projets sont du motion design !

J’ai toujours la confiance de mes clients sur la partie branding (que j’aime beaucoup), mais clairement le web et l’UI ont quasiment totalement disparu de l’horizon !

La validation de cette spécialisation a été aussi mon dernier REEL : il a bien résumé le chemin parcouru en quelques mois. Je ferai certainement une version 2019 car il manque déjà pas mal de choses récentes ;)

L’avenir me semble vraiment radieux pour la profession motion design. La concurrence va devenir plus dense, car les nouvelles générations sont désormais de mieux en mieux formées, mais la qualité de ce qui sort, dans le monde, est vraiment fantastique.

Le retour en grâce de la 2d, associé à l’illustration de façon générale, m’enthousiasme vraiment ! La perspective d’aller dans ce sens va certainement m’occuper quelques années.

4. Mise en place des projets SIDE (ex-eXP)

C’était une des conclusions de mon récap de l’année dernière : je voulais passer plus de temps sur les projets perso, et surtout trouver un moment dans mon planning pour ça ! C’est ce que j’ai essayé de faire tout au long de l’année 2018.

Je dis “essayer” car cela n’a pas toujours été facile, pour plusieurs raisons :

  • la pression des projets clients (à rendre pour la veille) font passer ça au second plan.
  • les semaines de 4j (we chez les copains, famille, …) rendent la demi-journée difficile à caler.

Cependant, quand la semaine est normale (5j), l’emplacement du mercredi après-midi est vraiment idéal : cela coupe la semaine en deux parties. D’autres fois, je le calais en deux ou trois parties dans la semaine.

J’ai réalisé 11 épisodes cette année. Des fois, il y avait un résultat concret, d’autres fois, c’était juste passer du temps à regarder des tutoriaux : je ne voulais pas avoir une contrainte permanente de résultat. Du coup, le chiffre de 11 qui me paraissait faible initialement n’est pas si mal ;)

Une des problématiques rencontrées, c’est la relative complexité de certaines idées. Quand celle-ci est un mix entre illustration et animation, la session peut facilement dépasser un mois : c’était le cas du triporteur MENDL’S, dont l’illustration a demandé 3/4 du temps.

J’ai déjà quelques idées pour 2019, notamment des collaborations avec plusieurs personnes. J’ai vraiment envie de baser aussi ces SIDE sur des collaborations avec des gens dont j’admire le travail. Affaire à suivre !

Voici une sélection des projets SIDE :

#02 — Réalisé avec Studio L’intrépide (merci à lui pour le lettering)
#10 — Création d’une couverture de comics pour Chiropracteurs : un délire mené à bien avec le concours de Gildas Le Roch à l’illustration !

5. Création d’un nouveau collectif graphique à Quimperlé (29)

Cette première année à Lorient a été l’occasion de faire deux belles rencontres dans la région : Romain Diguet, graphiste et illustrateur, ainsi que Morgane Côme, graphiste et peintre en lettres. Rapidement, l’idée est venue de créer ensemble un endroit pour faire vivre notre activité et nos passions (notamment la typo) a émergé.

J’ai déjà expérimenté le coworking sur Rennes (et quelle expérience !!), et j’avais envie de créer quelque chose de différent : je suis désormais à un endroit différent, plus petit et plus reculé (hey, oui). Aller vers quelque chose de plus artisanal, plus axé sur le visuel et avec une vraie mission autour du graphisme dans des zones avec une culture graphique moins forte, me paraissait vraiment intéressant.

C’est donc un des grands achievements de cette année : la mise en route d’un collectif graphique, qui s’installera en mars dans le centre de Quimperlé ! Cette perspective m’excite beaucoup, même s’il reste du chemin et des travaux à faire ! On a trouvé un local que l’on rénove à l’heure actuelle.

J’en parlerai davantage très bientôt :)

🔥 10 projets à retenir en 2018

Les Jeudis

BREAKING NEWS -> “Je mets les voiles”

SFC

Race For Water

Drive to tennis

Henge

Les Bedéastes

Le Tapir à Cinq Pattes

The Wire

Lorient Chiropraxie

💊 Et l’autoformation, dans tout ça ?

Un sujet qui me tient beaucoup à cœur, c’est l’autoformation ! C’est bien cela qui m’a permis de devenir motion designer, et je ne compte pas le galvauder ! Il faut toujours continuer à se former, tout au long de sa carrière.

Cette année, c’est le stage de 2 jours en peinture en lettres à Nantes (ci-contre) qui m’a particulièrement marqué. C’était une vraie belle initiation au dessin de lettres, puis à la peinture en lettres. Merci à Morgane, future collègue de chez MONORO, et Antonin + Margaux pour cette belle expérience. Depuis, c’est une inexorable chasse à la lettre peinte qui s’est ouverte. Tous aux abris !

Ensuite, une formation en ligne m’a beaucoup plu cette année, c’est celle de Colin Hesterly, Directing Short Films. C’est vraiment axé sur la réalisation en motion design et sur le rôle d’un directeur artistique dans le process d’animation. Très ludique et passionnant ! Je le conseille, surtout qu’il est plutôt abordable.

A l’inverse, même si je la trouve très formatrice, je peine énormément à boucler la formation Advanced 2d animation d’Henrique Barone. Le format des 6 épisodes de 2h de videos est vraiment laborieux. Cela pose question sur le format à proposer aux étudiants. Je préfère davantage les vidéos courtes, où tu as la sensation de progresser (c’était le cas de celle de Hesterly, idem pour celle de JR Canest).

Pour cette année, j’aimerai beaucoup suivre la formation Advanced Motion, de Sander Van Dijk, pour continuer à progresser, et peut-être aller vers des formations de dessins de lettres ou de stop-motion via la Maison des Artistes/AFDAS (hey oui, nous avons le droit à des formations, tout comme les auto-entrepreneurs, ne l’oubliez pas !)

🔦 5 objectifs pour 2019

Cela fait plusieurs années que je me fixe des objectifs précis pour l’année. Force est de constater que c’est assez efficace, car c’est moteur et permet de garder un axe (et éviter de partir dans tous les sens). Au début, c’était principalement un objectif de CA – relativement logique pour lancer son activité – qui s’est transformé en objectifs à moyen terme, sur ce que j’ai vraiment envie de faire et d’entreprendre.

Lancer le collectif graphique MONORO. C’est un double défi qui nous attend avec mes deux collègues : réussir à s’installer dans de bonnes conditions à Quimperlé (travaux + mobilier) et enfin, lancer notre activité concrète de collectif graphique. Non pas sur le modèle d’agence mais plus d’un point de vue artistique, par la valorisation de nos compétences individuelles au service de projets qui nous parlent.

Travailler ma visibilité en tant que Motion designer. En 2019, j’ai vraiment envie d’appuyer sur ma compétence de motion designer en particulier, et sortir de ce côté «couteau-Suisse» que peut être un graphiste. C’est aussi dans la communication et vers la communauté que j’ai envie de m’assumer davantage comme un spécialiste du motion design. C’est ce qui m’a poussé à créer un profil vraiment orienté Motion sur Instagram, et je vais répercuter cette envie dans ma communication de façon générale.

Faire 12 SIDE cette année. Avec le retour d’expérience de cette année, j’ai pu constater que j’ai fait beaucoup moins d’épisodes que prévus. Pas forcément étonnant vu le boulot qu’ont représenté certains épisodes. Ainsi, un objectif simple de boucler un SIDE par mois me paraît vraiment adéquat ! En tout cas, vraiment très convaincu par la formule et hâte de découvrir ce qu’il en découlera ! Si les collaborations pouvaient aussi représenter la moitié des 12 sessions, cela sera bonus.

Travailler beaucoup plus l’illustration et le dessin, et l’intégrer à mon process d’animation 2d. Ma récente acquisition d’un iPad m’a vraiment relancé dans ma pratique du dessin, qu’il soit de lettres ou simplement illustratif.

Vous allez me dire : «non, mais tu pouvais déjà dessiner, avant, banane !».

La raison est assez simple finalement : l’outil informatique (de façon générale) a toujours permis de corriger mon premier jet, qui est souvent plein de bonnes intentions, mais assez mauvais, il faut le dire ! Et avec le duo iPad/pencil, il est vraiment super simple de pousser sa pratique et de se corriger de suite. La finalité, c’est d’intégrer une compétence d’animation traditionnelle/2D, qui est vraiment mon Everest à moi !

Refaire mon site internet. L’éternel fil rouge de tout free-lance qui se respecte ! J’aimerais vraiment revoir mon site internet, qui a la même base depuis 3 ans. Et surtout, il est vraiment axé sur ma localisation sur Rennes, ce qui n’est plus le cas ! Je passerai désormais au .tv en url, au passage !

Conclusion

Je crois que cette année 2018 était véritablement une année de transition, tant professionnelle que personnelle. Serait-ce la maturité de la vie de freelance ? Dans tous les cas, beaucoup de projets à venir en 2019, et j’ai hâte de voir ce qui va en sortir !

Merci à Jay et Pierre pour la relecture !

Merci d’avoir lu cet article ! Retrouvez-moi sur mon site internet
ou sur les différents réseaux sociaux :
InstagramDribbbleBehance Pinterest

Graphiste/Directeur Artistique freelance web + motion, Bretagne. Co-fondateur des @lesdemipixels, de @happyh0urs et du collectif MONORO

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store